Surf Thérapie : Les bienfaits du surf au service des malades

Le surf comme thérapie pour dépasser tous les problèmes de stress et de dépression
14 janvier 2020
Des crèmes solaires écologiques pour diminuer notre impact environnement
22 janvier 2020

Surf Thérapie : Les bienfaits du surf au service des malades

Nous avons mis en place des séjours surf thérapie pour les professionnels et cet article de Sud Ouest nous a interpelé. Le voici retranscrit :

L’expérience réussie de Handi surf a conduit à la création d’une nouvelle association destinée à mettre les sports de glisse au service de la lutte contre la maladie.

A l’origine de l’association Surf santé, on retrouve les mêmes acteurs qu’il y a douze ans. Ont créé Handi surf Depuis, cette pre­mière association, destinée à per­mettre à des enfants autistes de s’ap­proprier les bonheurs de la glisse, est devenue nationale avec plus de cent trente relais.
Forts de cette expérience, les membres du bureau de Handi surf ont souhaité aller plus loin. Parce qu’il est devenu certain que la pratique d’un sport a des ap­ports bénéfiques pour les person­nes qui souffrent de pathologies longues. Dans des conditions bien sûr adaptées, en suivant des protocoles élaborés médicalement et mis en place par des encadrants formés. Un processus identique, somme toute, à celui qu’ Handi surf a dû suivre pour se dévelop­per.

Avec Surf santé, nous ne som­mes qu’au début de l’histoire», ex­plique Jean-Marc Saint-Geours, di­recteur de Handi surf et désigné premier président de la nouvelle association. Il fallait d’abord dé­poser les statuts. C’est désormais chose faite, poursuit-il. Mainte­nant, il va falloir établir les proto­coles qui pourront être mis en œu­vre.

Pas de limite d’âge, ni de niveau Un long travail qui ne peut se faire qu’en lien avec le monde médical. C’est l’affaire d’Olivier Chambres, chirurgien et bien sûr surfeur, qui a accepté d’être le référent médi­cal de Surf santé. Déjà membre de l’organisation internationale Sur­fing medicine, il s’est aussi spécialisé, comme praticien, dans le trai­tement des problèmes d’oreilles des surfeurs.

L’idée de Surf santé est de développer la pratique de la glisse pour la prise en charge de personnes non-surfeuses, qui souffrent de pathologies qui peuvent être longues. Nous savons que les sensations liées au surf, le rapport à l’eau, peuvent avoir des effets bé­néfiques.

Il s’agit aujourd’hui de détermi­ner les maladies auxquelles il peut être adapté et dans un second temps d’adapter la pratique à ces pathologies.
Pour cela, Olivier Chambres en­tend s’appuyer sur son vaste ré­seau au sein de Surfing medicine.

Il ne sera bien sûr pas question de niveau, ni d’âge, assure-t-il. Une pratique adaptée du surf, sans au­cun danger, mais avec la garantie de vivre les belles sensations qu’apporte la glisse, peut être à la portée de tout le monde. Ça peut être une stimulation inestima­ble.

Des volontaires pour se former François Gouffrant, président de Handi surf et lui aussi médecin confirme:« Beaucoup de patholo­gies, chroniques ou non, ont be­soin d’apports complémentaires aux soins pour renforcer leur efficacité. Une discipline comme le surf ou le stand up paddle peu­vent apporter cela.

Une fois les protocoles établis, Surf santé bénéficiera du réseau Handi Surf pour se développer. « Nous avons déjà diffusé le mes­sage et nous savons que nous au­rons dans les clubs et les écoles de surf des volontaires pour se for­mer », confie Jean-Marc Saint­-Geours.

Comments are closed.