WSL : Coronavirus et révolution du circuit surf en 2021…

Activités à Imsouane
27 janvier 2020
fatbike edouard delpero
Fat Bike électrique pour les surfeurs et les amoureux de la nature
20 mai 2020

WSL : Coronavirus et révolution du circuit surf en 2021…

Hossegor-wsl-surf

Le COVID 19 ou coronavirus est un évènement dont on a du mal à chiffrer toutes les conséquences. Le confinement a bloqué tous les amoureux de la mer, et la caravane du WCT n’a même pas eu le temps de commencer. Erik Logan, le nouveau CEO de WSL depuis quelques mois, a contacté de nombreux médias pour faire un point sur le coronavirus, et parler de l’avenir avec des changement majeurs sur le tour de surf professionnel.

 

Coronavirus, des incertitudes et un stand by jusqu’au 1er Juin

“La première annonce, c’est que nous allons rester en attente. Ce n’est pas une surprise. Nous ferons une autre mise à jour de notre annonce pour la saison 2020 le 1er juin. Nous pensons que nous avons encore le temps d’organiser suffisamment d’événements pour la saison 2020”.

Les compétitions de surf annulées

A ce jour uniquement deux épreuves du WCT ont été annulées, à savoir les épreuves sur la Gold Coast et celle de G-Land. Bells Beach, Margaret River ou Rio ont été reportés et Erik Logan semblait optimiste car plusieurs options se présentaient à lui.

Un espoir pour les compétiteurs

L’ Australie et les Etats Unis ont réouverts la majorité de leurs plages(Les plages hawaïennes n’ont jamais été fermées durant cette période). Il reste un espoir également pour les épreuves européennes puisque Logan Erik a évoqué la situation en Europe et notamment celle du Hossegor Pro en France et de Péniche au Portugal.

La plus grande inquiétude pour le CEO de WSL est la libre circulation des athlètes dans leurs voyages. Comment organiser un tour ou une compétition équitable si la moitié des surfeurs ne peuvent se rendre à un tel évènement du fait des restrictions de voyage.

Difficile d’en dire plus aujourd’hui mais au vue de la situation sanitaire mondiale, WSL a choisi de suivre le chemin de toutes les ligues professionnelles de sport, en jouant la sécurité. Lors d’un entretien avec un média australien, Erik Logan a pris pour exemple la NBA qui imaginait jouer des matchs dans un stade vide avec des joueurs ayant effectuer une période de quarantaine au préalable. Difficile d’imaginer la même solution pour le surf, mais on sent que WSL recherche les solutions adéquates face à cette pandémie.

Seul regret, il n’évoque pas la situation ni du WQS ni des pro juniors qui touchent un grand nombre de compétiteurs.

derives surf

La révolution WSL en 2021

Si la position de WSL sur le coronavirus n’a surpris personne, la deuxième partie de son intervention a pris de court de nombreux médias. Il est clair que la stratégie de WSL a évolué depuis quelques années et que les derniers changements à la tête la ligue, était un signe de changement.

Un changement préparé et réfléchi

En interne, on savait que la direction préparait pour 2022 quelque chose depuis quelques mois, mais la situation actuelle comme l’a rappelé Erik Logan a accéléré le changement. En cette période de confinement, le CEO de WSL a pu s’entretenir avec toutes les parties prenantes, et s’accorder à mettre en place un nouveau format de compétition.

Les grands changements pour les compétitions de surf en 2021

Le tour va changer profondément dès l’année prochaine. On va résumer le circuit ainsi:

Le WCT, l’élite du surf

Le WCT (l’élite du surf) va se dérouler sur plusieurs étapes, avant une phase finale sur une seule journée où le gagnant deviendra le vainqueur du circuit. On est dans l’esprit du top 14 rugby. Les premières étapes vont permettre de faire une sélection avant un dénouement final plein de suspens. On comprend le principe, mais les modalités ne sont pas encore connues. Ainsi, on ne connaît pas le nombre de surfeurs lors de cette phase finale, et on n’est pas plus renseigné sur le format. Cependant, Erik Logan a été clair, être numéro 1 avant la phase finale apportera un avantage sportif…

Je ne pense pas que le surfeur puisse choisir de jouer à domicile ( je blague ), mais par contre on peut imaginer que le surfeur leader ne rentrera dans la compétition que lors des quarts de finale par exemple. C’est une hypothèse, une prédiction pas une déclaration du représentant de WSL.

Les Challengers Series

Les challengers Series remplaceront les WQS Primes, ce sont les compétitions qui permettront aux surfeurs de se qualifier sur le WCT. D’après les premiers échanges, le nombre de surfeurs lors de ces épreuves ne devraient pas beaucoup évoluer. Le seul changement sera la possibilité pour les surfeurs du WCT d’y participer grâce à un aménagement du calendrier. Le but étant qu’un surfeur non qualifié à la suite du tour WCT, soit capable de se requalifier comme les surfeurs du WQS en participant aux Challengers Series sans perdre une année.

Les circuits régionaux

Les circuits régionaux représentent un deuxième grand changement dans l’organisation du tour. A partir de l’année prochaine, des tours régionaux vont être créés et permettront aux surfeurs dans les premières places d’accéder aux Challengers Series. Une vrai nouveauté, afin oui et non, puisque dans le passé, il existait un tour équivalent qui s’appelait l’EPSA et qui occupait la même fonction. Est ce une bonne nouvelle? De nombreux surfeurs pro européens dans le passé ont regretté ce circuit, qui représentait une bonne formation pour les jeunes surfeurs. Depuis quelques années, la catégorie Junior s’arrête à l’âge de 18 ans et s’aventurait sur le WQS à un si jeune âge n’est pas si simple.

Aider les surfeurs sans sponsor

Le CEO de WSL évoque également les difficultés financières que rencontrent de nombreux surfeurs pros aujourd’hui. La crise dans le milieu du surf n’a pas fini et de plus en plus de surfeurs se retrouvent sans sponsor et sans moyen financier. Ce tour est une bonne nouvelle pour eux. L’organisation de ces circuits sera déléguée aux antennes locales de WSL. Nous en saurons plus dans quelques mois.

WSL mise sur une stratégie de contenu

Erik Logan et WSL ont profité de cette crise sanitaire pour avancer leurs projets à l’année prochaine. Mais Erik s’est également entretenu avec de nombreux médias pour préciser la stratégie de WSL à court, moyen voir long terme. Il a évoqué la transformation de WSL en parlant de passage de ligue de sport à une compagnie de média sport. Lors de cet entretien, il a évoqué les difficultés du modèle économique uniquement basé sur un championnat. Erik Logan a résumé sa vision en expliquant que WSL devait devenir:

-Un championnat ( le coeur du métier de WSL)

-Un live ( celui de la compétition )

-Un studio avec la création de contenu pour le site mais également pour des médias plus généralistes, comme l’accord avec la chaîne ABC sur un programme appelé Ultimate Surfer.

 

Il a évoqué à de nombreuses reprises d’autres sports comme l’UFC mais également la NBA. Définitivement, on sent que la nomination d’Erik Logan en tant que CEO de WSL est une vrai révolution pour WSL et pour le circuit professionnel de surf.

 

 

Comments are closed.